A table !

Paul Cézanne, "Pommes et oranges"
"Pommes et oranges", Paul Cézanne, vers 1898, huile sur toile, 73x92cm, Musée d'Orsay, Wikimedia Commons

Quel bonheur de se retrouver autour d'une table entouré de sa famille ou de ses amis !

 

Un peu trop souvent peut être en ce moment  pour notre équilibre digestif mais bon, quelques soupes et activités et tout cela rentrera dans l'ordre !

 

Et puis c'est bien connu, le français est gourmand quand il n'est pas gourmet, pour ma part, je suis les deux !

 

 

Je vous propose donc aujourd'hui, un petit éventail des natures mortes qui ont marqués l'histoire de l'art pictural et comme la liste est très longue et qu'il faut se donner des limites, je me suis arrêtée aux œuvres pouvant illustrer les belles tables de cette période festive.

Belles, belles, tout est relatif, surtout en esthétique mais bon, j'espère qu'elles exciteront vos yeux et vos papilles autant qu'à moi !

 

 -------------------

 

 

Si la Nature morte n'a fait son apparition officielle qu'au XVIIe siècle en Hollande sous le nom de "destill-leven" (nature immobile) , les artistes de l'Antiquité représentaient déjà des éléments de la vie quotidienne sous le nom de Rhopographie dont nous n'avons malheureusement que peu de trace si ce n'est dans les fresques de Pompéi, des mosaïques ou les écrits de Pline l'ancien dans "Histoires naturelles". 

 

 

Le Moyen-âge quant à lui ne lui accorde aucune place pour se consacrer aux scènes religieuses et il faudra attendre le Trecento pour qu'apparaissent quelques représentations d'objets à vocation symbolique.

Deux siècles seront encore nécessaires pour que le sujet suscite l'intérêt des artistes autant d'un point de vue allégorique que mimétique. Les peintre alors et tout particulièrement les Maîtres Flamands qui viennent d'inventer la peinture à l'huile ( Jan van Eyck ) regorge d'ingéniosité pour rendre le toucher d'une texture, la perspective d'une forme, la richesse d'un objet. C'est l'âge d'or de la nature morte !

A noter également que la peinture sur toile fait son apparition dès 1410 même si elle n'a pas encore la préférence des artistes qui attendent le début du XVIe siècle pour la tendre sur châssis. 

 

 

Un siècle plus tard, soit vers 1750, c'est le peintre français Jean Siméon Chardin qui réinvente le sujet en revenant à des compositions plus sobres que celles du Baroque. Il nous propose alors des œuvres beaucoup plus épurées et fidèles à la vie domestique de l'époque tout en conservant un rendu minutieux.

 

Le XIX et XXe siècle n'accorde pas une grande importance à la peinture de l'objet, lui préférant la peinture d'histoire, malgré quelques représentations à l'esthétique raffinée.

Il faudra attendre le Réalisme pour qu'elle soit à nouveau sujet de tableau comme avec les œuvres de Fantin-Latour ou de Manet. 

 

 

 Enfin et parce qu'il faut bien s'arrêter quelque part, voici quelques œuvres beaucoup plus modernes où la couleur et la matière l'emportent sur le dessin pour le plus grand bonheur de nos yeux avec V. Van Gogh et Paul Cézanne qui ouvrent la voie à de nouveaux horizons picturaux !

 

Sur ce, je vous souhaite à tous un excellent réveillon, consommez avec modération et très bonne année 2016 !!!