L'amour dans l'art

Eh oui, bientôt la St Valentin !

Et même si pour ma part, je n'attends pas après lui pour dire à mon amoureux que je l'aime, je ne résiste pas à l'envie de vous faire un petit résumé non exhaustif sur la représentation de l'amour dans l'art.

 

"Le baiser", Gustav Klimt, 1908 - 1909

Huile sur toile et feuille d'or, 180 x 180 cm,

Palais du Belvédère, Vienne, Wikimédia Commons

 

Il faut attendre le XIIe siècle en Europe pour trouver des témoignages de l'amour dans l'art, sous le terme "d'amour courtois" qui tient son nom de la vie de la cour, la courtoisie. La littérature et la poésie sont les premiers guides du comment séduire une femme sans l'offenser. Et je ne suis pas peu fière d'apprendre que c'est Aliénor d'Aquitaine qui en est la protectrice !  Je vous invite à parcourir les excellents articles de la BNF à ce sujet ici

 

Mais l'amour c'est aussi à partir de la Renaissance, la représentation de l'ange Cupidon de la mythologie romaine ou du dieu Eros en mythologie grecque.

Les différents témoignages l'immortalisent sous les traits d'un angelot nu et ailé ( un Putto ou des Putti en italien) ou d'un jeune homme à la beauté surnaturelle. Les artistes, selon leurs sources et inspirations, religieuses ou profanes, nous en offrent un magnifique héritage pictural.

Vous préférez la sculpture ? Pas de souci, je vous invite à découvrir "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour" exposée au Musée du Louvre, en cliquant ici

Du statut de courtois, l'amour est devenu galant au XVI siècle puis passion au XIX siècle. 

La modernité a fait son apparition et je ne peux manquer de citer Baudelaire et "Les fleurs du mal" qui ont tant marqué les esprits et dont vous pouvez retrouver les célèbres poésies ici

Je ne peux  pas m'empêcher d'extraire un de ses poèmes, ci-dessous:

 

 

La chevelure

 

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé !

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

 

 

 


Au début du XXème siècle les artistes représentent différemment le sentiment amoureux et Gustav Klimt en est le fervent représentant avec "Le baiser" illustrant le haut de cet article.

Quant aux artistes plus contemporains, ( et pour cause du respect du droit à l'image) je ne ferai que les citer:

Brancusi et sa célèbre sculpture "Le Baiser"

Picasso bien entendu dont l'œuvre a été fortement marquée par ses relations amoureuses

Marina Abramovic' et Ulay qui mettent à l'épreuve leur amour en 1980 avec Résistances ou bien encore leur performence en 2010 "L'artiste est présent" où Marina accorde une minute de silence à plusieurs heures aux visiteurs. Mais un soir, c'est son ancien compagnon Ulay, qui vient s'asseoir en face d'elle. L'histoire d'un amour perdu !

 

 

Et notre St Valentin dans tout ça me direz-vous ?

 

L'origine réelle de cette fête est attestée au XIVe siècle en Grande-Bretagne où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l'on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s'apparier.

Ce fut Othon de Grandson, l'un des premiers, qui fit connaître cette coutume dans le monde latin, notamment à la cour de Savoie.

Cette fête sera ensuite peu à peu oubliée dans le monde latin. Il faudra attendre le XIXe siècle et l'influence anglaise pour qu'elle redevienne à la mode et très commerciale aujourd'hui.

 

Enfin, pour terminer ce petit article, je vous laisse en compagnie de notre grand poète et vous souhaite une joyeuse         St Valentin si vous avez l'habitude de le souhaiter, (même si ça n'est pas mon cas) et de mes représentations de l'Amour.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0